artiste·découverte

Hier, j’ai découvert…

Le travail poétique de Pascale Drivière
20140913_171336

Finesse du trait réalisé au fil, éternité des mots… Pascale Drivière brode à la machine à coudre en piqué libre… »à main levée » je dirais !
Sur de vieux vêtements usés en coton et lin ancien, elle brode des lettres écrites par des anonymes ou d’autres qui le sont moins comme Camille Claudel… Les mots sont emplis d’une nostalgie qui n’a vraiment rien de désuette.

« recoudre les morceaux d’histoire
repriser les accrocs du passé,
rassembler les liens défaits. »

20140913_171107 20140913_171122

Le caraco de Maria

Elle « dessine » également à la machine des portraits inspirés de vieilles photos… un travail qui demande agilité sur le moment c’est sûr car elle ne prépare rien et brode directement sur la toile mais également un temps de recherche important en amont pour collecter tous ces documents dont elle s’inspire

.20140913_171532
P
assé recomposé

20140913_171150

Noce (reproduction d’une photo de mariage)

Une poésie émouvante qui m’a beaucoup touchée, à découvrir à la médiathèque de Montricoux  (82), vernissage le 4 octobre !
20140913_171412

Ici la lettre émouvante d’un poilu à son amoureuse…
« Resoua de ton peti ami citeme et cinetoublipa
ressoua les pludoubésés
une longue lètre pour la segonde foua
millebésé
Marcel »

Publicités

2 commentaires sur “Hier, j’ai découvert…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s