artiste·culture·découverte·musique·Non classé·video

Spécial fête de la musique : La Bedoune…

La Bedoune, c’est de nombreux instruments à gratter et à taper, c’est une voix chaude et des mains habiles de guitariste passionné, du blues qui coule dans les oreilles, bref c’est Cécile et Greg !!!

10952254_1609289359294526_436663082729159487_o
Une superbe découverte musicale, une vraie qu’on touche du doigt puisque Cécile est la prof de musique de ma puce. Nous avons eu la chance de les voir en concert dans la jolie médiathèque de Montricoux : une révélation.
Le couple est marié dans la vie et ça se voit, leur complicité et leur tendresse respectives transpirent et leurs nombreux regards sont vraiment émouvants.

13055927_1741796712710456_8811521666915131211_o

12622570_1715046438718817_2979752443432908078_o
Cécile écrit ses textes et les porte avec une voix chaude et puissante, sublimée par des mélodies grattées qui rentrent bien dans la tête et y restent !!!

Pour ma part, ma préférée du moment, c’est « for my friends » à retrouver sur leur album, à commander sur amazon et iTunes !!!

Publicités
artiste·broderie·home déco

Mon dessin préféré…

Guy est poeintre, une façon poétique et adoucie de dire de lui qu’il est schizophrène…
En fait Guy est poète et peintre, et quand il est en crise il peut même devenir artisan blaguier et étrangement il devient Gaston Binvéria.

Actuellement il expose ses oeuvres à la maison de retraite protestante de Montauban… enfin le temps pour nous de découvrir son univers en entier !!!
motif guy 001En 2011, il a publié « Quarantaine », recueil de poèmes dans lequel il y a ce dessin que j’aime tant…

dessin guy 001cadeau guy 1

Chassis3D entoilé en lin 20 x 40 cm

A l’occasion du vernissage de l’expo j’ai souhaité marquer le coup et offrir à mon ami une interprétation brodée de son dessin… J’ai adoré et pense réitérer car le résultat est à la hauteur de mes attentes.

cadeau guy

Je crois que le Guy est content !!!

artiste·découverte

Hier, j’ai découvert…

Le travail poétique de Pascale Drivière
20140913_171336

Finesse du trait réalisé au fil, éternité des mots… Pascale Drivière brode à la machine à coudre en piqué libre… »à main levée » je dirais !
Sur de vieux vêtements usés en coton et lin ancien, elle brode des lettres écrites par des anonymes ou d’autres qui le sont moins comme Camille Claudel… Les mots sont emplis d’une nostalgie qui n’a vraiment rien de désuette.

« recoudre les morceaux d’histoire
repriser les accrocs du passé,
rassembler les liens défaits. »

20140913_171107 20140913_171122

Le caraco de Maria

Elle « dessine » également à la machine des portraits inspirés de vieilles photos… un travail qui demande agilité sur le moment c’est sûr car elle ne prépare rien et brode directement sur la toile mais également un temps de recherche important en amont pour collecter tous ces documents dont elle s’inspire

.20140913_171532
P
assé recomposé

20140913_171150

Noce (reproduction d’une photo de mariage)

Une poésie émouvante qui m’a beaucoup touchée, à découvrir à la médiathèque de Montricoux  (82), vernissage le 4 octobre !
20140913_171412

Ici la lettre émouvante d’un poilu à son amoureuse…
« Resoua de ton peti ami citeme et cinetoublipa
ressoua les pludoubésés
une longue lètre pour la segonde foua
millebésé
Marcel »